Précisions sur nos annonces du 26 mars

Communiqué interne du vice-président principal, Louis Lalande, diffusé aux employés de Radio-Canada

Le 26 mars 2015

Bonjour,

Tel que je me suis engagé à le faire ce matin, je vous présente le détail des mesures de réaménagement de nos effectifs. Je vous rappelle qu’aux Services français, environ 80 postes occupés, ainsi qu’une vingtaine d’autres regroupant des postes vacants ou des départs à la retraite seront abolis. Par ailleurs, les Services anglais doivent également abolir environ 140 postes.

Au niveau régional, nous voulons maintenir notre présence géographique partout au pays en nous engageant à offrir une programmation locale, mais à moindre coût. Nous ajusterons nos effectifs en fonction de notre nouvelle orientation numérique et de notre volume de production télé. En tout, une cinquantaine de postes occupés seront abolis auxquels s’ajoutent une douzaine d’autres regroupant des postes vacants et des départs à la retraite. Au courant de l’année, nous réinvestirons en créant une dizaine de postes pour soutenir notre stratégie numérique. Le déploiement de l’information sur les plateformes numériques et mobiles crée inévitablement de nouveaux besoins que les stations doivent combler.

Toujours aussi engagée envers la qualité et la diversité musicale, ICI Musique réduira ses coûts en changeant sa grille de fin de semaine. À ciel ouvert (Michel Keable) et Tout un cinéma (Rémy Girard) ne reviendront pas à l’automne. D’autres collaborations comme celle de Florence K prendront de nouvelles formes. En semaine, les Soirées classiques s’allongeront jusqu’à jeudi. De son côté, Françoise Davoine sera à l’antenne les fins de semaine. François Dompierre a annoncé vouloir ralentir ses activités professionnelles à l’antenne. Son émission cessera l’automne prochain, mais il animera des émissions spéciales au cours de l’année. Les matins du weekend demeureront classiques de 7 h à 10 h. Les mesures annoncées entraîneront l’abolition d’environ dix postes.

Le réaménagement d’effectifs interpelle aussi plusieurs secteurs à Montréal, mais à plus petite échelle, dans une optique d’optimisation de ressources. Les secteurs touchés sont Finances et planification stratégique, Productions, CBC & Radio-Canada Solutions Média, ainsi que Médiathèque et Archives. En tout, une vingtaine de postes occupés seront abolis ainsi qu’une dizaine d’autres regroupant des postes vacants et départs à la retraite. Il s’agit principalement de postes de nature administrative.

Ces décisions, difficiles quoique nécessaires à prendre, doivent être réalisées si nous voulons moderniser le diffuseur public afin qu’il puisse continuer à remplir son mandat auprès des auditoires francophones.

Louis Lalande
Vice-président principal
Services français

Revenir en haut