Les costumes patrimoniaux de Radio-Canada pourront rayonner grâce aux Musées de la civilisation de Québec

Le 21 avril 2015 – En vertu d’une entente conclue avec les Musées de la civilisation de Québec, 123 costumes patrimoniaux seront cédés demain à cette institution pour être conservés à Québec. Ces costumes s’ajoutent à plus d’une vingtaine qui avait été prêtée à l’occasion de l’exposition marquant le 75e anniversaire de Radio-Canada en 2011-2012.

Cette entente permet à Radio-Canada de réaliser un des principaux objectifs qu’elle s’était fixés en marge de la fermeture de son costumier. Il s’agissait de s’assurer de préserver les costumes qui ont une valeur historique pour les générations futures, en les confiant à une institution muséale possédant la compétence et les infrastructures nécessaires pour les conserver et les mettre en valeur.

C’est ainsi que seront préservés pour la postérité les costumes emblématiques des grandes séries jeunesse et des téléromans les plus populaires de Radio-Canada : les costumes de Bobino, La souris verte et Monsieur Surprise; la robe de Fanfreluche; une dizaine de costumes des personnages des Belles histoires des pays d’en haut, dont l’habit de Séraphin et la robe de Donalda; les costumes de Rose-Anna et Mémère Bouchard du Temps d’une paix, mais aussi le veston à carreaux du comptable Mario Duquette dans Du tac au tac et la veste de cuir de Junior Galarneau dans L’héritage. De somptueux costumes d’époque créés pour de grandes productions des Beaux dimanches comme Lorenzaccio, mais aussi des costumes spéciaux portés par Julie Snyder dans L’enfer, c’est nous autres ou d’autres créés pour Dominique Michel dans le Bye Bye, sans oublier les célèbres vestons bleu poudre des animateurs de l’âge d’or de La soirée du hockey. Bref des costumes qui témoignent de tous les secteurs de la production télévisuelle de Radio-Canada depuis les années 50.

« Radio-Canada se réjouit de l’intérêt des Musées de la civilisation de Québec pour ses costumes à valeur patrimoniale. Avec leur expertise, ceux-ci seront non seulement conservés dans les meilleures conditions possibles, mais pourront être mis en valeur au profit des générations futures », affirme Louis Lalande, vice-président principal de Radio-Canada, qui ajoute : « En posant ce geste, nous voulons rendre hommage aux émissions, comédiens et artisans qui ont contribué à façonner l’histoire de la télévision de Radio-Canada et reconnaître la valeur qu’ils ont apportée à notre vie culturelle. C’est un devoir de mémoire accompli dans le respect de cette collection d’une valeur exceptionnelle. »

Le directeur général des Musées de la civilisation, M. Michel Côté ajoute : « Par ses multiples productions, la télévision de Radio-Canada n’a cessé de refléter l’évolution de la société québécoise. Elle aura été un regard, une parole, un acteur de transformation sociale. Notre mémoire collective conservera des images, des musiques, des textes qui nous auront accompagnés pendant des décennies. Il est du devoir des Musées de la civilisation de protéger cette collection historique composée bien sûr de costumes, mais aussi d’archives photo et télévisuelles. Cette donation vient confirmer notre rôle en matière de conservation du patrimoine vivant. »

Mentionnons en terminant que Radio-Canada est aussi déterminée à faire en sorte que les autres milliers de vêtements qui composent son costumier puissent demeurer accessibles au milieu de la production télévisuelle et cinématographique. Des pourparlers en ce sens sont menés avec un regroupement formé de la Corporation de développement économique communautaire CDEC Centre-Sud/Plateau Mont-Royal, Culture Montréal et un groupe de producteurs qui ont entrepris de créer un organisme à but non lucratif dont l’objectif sera de préserver l’intégralité de cette vaste collection de vêtements et d’en faire la gestion au bénéfice de l’ensemble de l’industrie.

Josée Plourde

Ecrit par:

Josée Plourde

Revenir en haut