LE GALA QUÉBEC CINÉMA – Hochelaga, Terre des Âmes et Le problème d’infiltration en tête des nominations

Montréal, le 10 avril 2018 – Québec Cinéma dévoilait ce matin les finalistes de l’édition 2018 du GALA QUÉBEC CINÉMA. La grande fête du cinéma québécois célèbrera à nouveau deux fois plutôt qu’une le talent de ceux qui font nos films. Les festivités débuteront le 29 mai avec le GALA ARTISANS QUÉBEC CINÉMA, animé par Léane Labrèche-Dor et Pier-Luc Funk. 14 Prix Iris seront remis lors de cette soirée, en direct sur ICI ARTV et sur Radio-Canada.ca. Le dimanche 3 juin, la remise des prix se poursuivra avec le GALA QUÉBEC CINÉMA animé par Guylaine Tremblay et Édith Cochrane. 13 prix y seront remis dès 20 h, en direct sur ICI Radio-Canada Télé et sur Radio-Canada.ca.

Pour déterminer les finalistes aux Prix Iris, ce sont 37 longs métrages de fiction, 34 longs métrages documentaires, 39 courts métrages d’animation et 27 courts métrages de fiction qui ont été évalués au cours des dernières semaines. Les jurys composés d’artistes et de professionnels nommés par les associations siégeant au Comité de représentation professionnelle (CRP) de Québec Cinéma sous la supervision de l’organisme ont ainsi sélectionné les 193 finalistes 2018.

« La dernière année a été riche pour notre cinéma et nous a apporté plusieurs excellents films très diversifiés au niveau de leurs esthétiques, de leurs thématiques et de leurs représentations des différents milieux et communautés. Le choix des finalistes n’aura certainement pas été une tâche facile, ce qui est, au final, très réjouissant et qui témoigne de la santé de l’industrie cinématographique québécoise », affirme Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.

LES FINALISTES
Les films Hochelaga, Terre des Âmes de François Girard et Le problème d’infiltration de Robert Morin arrivent en tête avec un total de dix nominations chacun. Ils sont suivis de près par Les Affamés de Robin Aubert qui récolte de son côté neuf nominations.

Hochelaga, Terre des Âmes est en lice dans les catégories Meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien (Emmanuel Schwartz pour son rôle d’Étienne Maltais), Meilleure direction artistique, Meilleure direction de la photographie, Meilleur son, Meilleurs effets visuels, Meilleure musique originale, Meilleurs costumes, Meilleur maquillage, Meilleure coiffure ainsi que Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec. Le problème d’infiltration quant à lui, s’illustre par des nominations dans les catégories Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (Christian Bégin pour son rôle de Louis), Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien (Sandra Dumaresq pour son rôle de Brigitte), Meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien (Guy Thauvette dans le rôle du patient), Meilleure direction artistique, Meilleurs effets visuels, Meilleure musique originale et Meilleur maquillage.

Les Affamés obtient des nominations dans les catégories Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien (Micheline Lanctôt pour son rôle de Pauline ainsi que Brigitte Poupart pour son rôle de Céline), Meilleur son, Meilleurs effets visuels, Meilleure musique originale, Meilleur maquillage et Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec.

Dans la course aux Prix Iris, quatre films font aussi très bonne figure avec huit nominations : Boost de Darren Curtis, Chien de garde de Sophie Dupuis,* La petite fille qui aimait trop les allumettes* de Simon Lavoie et Les rois mongols de Luc Picard.

Le film Boost se retrouve en nomination dans les catégories Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien (Jahmil French pour son rôle d’Anthony « A-Mac » MacDonald), Révélation de l’année (Nabil Rajo pour son rôle de Hakeem Nour) Meilleure distribution des rôles, Meilleur montage et Meilleure musique originale. Chien de garde pour sa part, obtient des nominations dans les catégories Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Meilleure interprétation féminine dans un premier rôle (Maude Guérin pour son rôle de Joe), Meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (Jean-Simon Leduc pour son rôle de JP), Révélation de l’année (Théodore Pellerin pour son rôle de Vincent), Meilleur montage ainsi que Meilleure musique originale. La petite fille qui aimait trop les allumettes de Simon Lavoie est, de son côté, nommé dans les catégories Meilleur film, Révélation de l’année (Marine Johnson pour son rôle de la jeune fille), Meilleure direction artistique, Meilleure direction de la photographie, Meilleur son, Meilleur montage, Meilleurs costumes et Meilleure coiffure. Enfin, Les rois mongols de Luc Picard se retrouve dans les catégories Meilleur film, Meilleure réalisation, Meilleur scénario, Meilleure distribution des rôles, Meilleure direction artistique, Meilleure direction de la photographie, Meilleurs costumes et Meilleure coiffure.

Nous sommes les autres de Jean-François Asselin retient l’attention avec cinq nominations, soit celles de la Meilleure direction artistique, des Meilleurs effets visuels, des Meilleurs costumes, du Meilleur maquillage et de la Meilleure coiffure.

All You Can Eat Bouddha Le meilleur des séjours de Ian Lagarde, Tuktuq de Robin Aubert, Charlotte a du fun de Sophie Lorain,X Quinientos de Juan Andrés Arango, Pieds nus dans l’aube de Francis Leclerc et Bon Cop Bad Cop 2 d’Alain DesRochers récoltent quant à eux des nominations dans trois catégories.

Les films Ballerina d’Éric Summer et Éric Warin, C’est le cœur qui meurt en dernier d’Alexis Durand-Brault, Le Trip à trois de Nicolas Monette et We’re Still Together de Jesse Klein sont nommés dans deux catégories. De leur côté, Tadoussac de Martin Laroche, Et au pire, on se mariera de Léa Pool, Les faux tatouages de Pascal Plante, Iqaluit de Benoit Pilon, Isla Blanca de Jeanne Leblanc, Pour vivre ici de Bernard Émond, Junior Majeur d’Éric Tessier et De père en flic 2 d’Émile Gaudreault, obtiennent chacun une nomination.

En tout, 26 longs métrages de fiction sur les 37 films éligibles s’illustrent dans au moins une catégorie pour un Prix Iris.

RÉVÉLATION DE L’ANNÉE
Dans une année particulièrement riche en performances remarquables, la sélection des finalistes de la catégorie Révélation de l’année, visant à saluer les nouveaux visages de notre cinéma, a été une tâche extrêmement ardue pour les jurés. Dans la course à l’Iris de la Révélation de l’année 2018, nous retrouvons Marine Johnson (La petite fille qui aimait trop les allumettes), Nabil Rajo (Boost), Romane Denis (Charlotte a du fun), Rose-Marie Perreault (Les faux tatouages) ainsi que Théodore Pellerin (Chien de garde).

MEILLEURS EFFETS VISUELS
Dans la catégorie Meilleurs effets visuels les nominations sont : Alchimie 24 – Jean-François « Jafaz » Ferland pour Les Affamés, Alchimie 24 – Jean-François « Jafaz » Ferland, Olivier Péloquin et Simon Harrisson pour Le problème d’infiltration, Alchimie 24 – Jean-François « Jafaz » Ferland, Marie-Claude Lafontaine pour Pieds nus dans l’aube, MELS – Alain Lachance pour Hochelaga, Terre des Âmes et MELS – Jonathan Piché Delorme, Alexandra Vaillancourt pour le film Nous sommes les autres.

PRIX DU PUBLIC
Québec Cinéma invitera le public à voter pour son film favori parmi les cinq films ayant enregistré le plus d’entrées dans les salles du Québec durant la période d’éligibilité du Gala. Le résultat de cette consultation populaire sera dévoilé en direct lors du GALA QUÉBEC CINÉMA alors que sera remis l’Iris de cette catégorie.

Les films finalistes au Prix du public sont : Ballerina d’Éric Summer et Éric Warin, Bon Cop Bad Cop 2 d’Alain DesRochers, De père en flic 2 d’Émile Gaudreault, Junior Majeur d’Éric Tessier ainsi que Le Trip à trois de Nicolas Monette.

LE DOCUMENTAIRE
Dans la section documentaire, le film Destierros d’Hubert Caron-Guay domine avec une nomination dans chaque catégorie soit, Meilleur film documentaire, Meilleure direction de la photographie, Meilleur montage et Meilleur son, une toute nouvelle catégorie cette année. La part du diable de Luc Bourdon et La résurrection d’Hassan de Carlo Guillermo Proto le suivent de près avec respectivement trois nominations : Meilleur film documentaire, Meilleure montage ainsi que Meilleur son. Manic de la réalisatrice Kalina Bertin, se retrouve dans deux catégories, Meilleur film documentaire et Meilleur montage. Sur la lune de nickel de François Jacob récolte également deux nominations soit, Meilleur film documentaire et Meilleure direction de la photographie. Pour sa part, Les dépossédés de Mathieu Roy et Les terres lointaines de Félix Lamarche sont tous deux finalistes dans les catégories Meilleure direction de la photographie et Meilleur son. Le film de Denis Côté, Ta peau si lisse, obtient une nomination dans la catégorie Meilleure direction de la photographie et P.S. Jerusalem de Danae Elon, une nomination pour Meilleur montage.

LE COURT MÉTRAGE
Dans la catégorie Meilleur court métrage de fiction, nous retrouvons les films, The Catch de Holly Brace-Lavoie, Born in the Maelstrom de Meryam Joobeur, Crème de menthe de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné, Lost Paradise Lost de Yan Giroux, ainsi que Pre-Drink de Marc-Antoine Lemire. Dans la course à l’Iris du Meilleur court métrage d’animation, les finalistes sont Avec ou sans soleil de Jean-Guillaume Bastien, La maison du hérisson de Eva Cvijanović, Me, Baby & the Alligator de Jean Faucher, La pureté de l’enfance de Zviane et T*outes les poupées ne pleurent pas* de Frédérick Tremblay.

IRIS HOMMAGE 2018
Rappelons que l’Iris Hommage 2018 sera remis au réalisateur André Forcier, qui depuis plus de 50 ans, marque notre patrimoine cinématographique avec des films empreints d’une poésie unique. Québec Cinéma souhaite ainsi honorer son œuvre, son apport à la culture cinématographique québécoise et son incomparable talent.

LE RAYONNEMENT INTERNATIONAL DE NOTRE CINÉMA
Le cinéma québécois a beaucoup voyagé et a suscité un vif intérêt partout à travers le monde cette année. Grâce à un système de pondération qui tient notamment compte des territoires hors Québec où le film a été distribué, du nombre de sélections dans les festivals internationaux et des prix remportés depuis la sortie du film jusqu’au 31 mars 2018, cinq longs métrages sont considérés pour l’IRIS DU FILM S’ÉTANT LE PLUS ILLUSTRÉ À L’EXTÉRIEUR DU QUÉBEC : Les Affamés de Robin Aubert, All You Can Eat BouddhaLe meilleur des séjours de Ian Lagarde, Ballerina d’Éric Summer et Éric Warin, Hochelaga, Terre des Âmes de François Girard et X Quinientos de Juan Andrés Arango.

LA COURSE EST LANCÉE!
Les finalistes aux 18 Prix Iris récompensant les longs métrages de fiction seront soumis dès aujourd’hui à plus de 8 000 membres votants, qui auront la tâche de déterminer les grands gagnants de ces catégories. Par ailleurs, un jury composé d’artistes et de professionnels nommés par les associations siégeant au Comité de représentation professionnelle (CRP) de Québec Cinéma aura la tâche, de déterminer les gagnants dans les catégories Meilleur film documentaire, Meilleur court métrage de fiction et Meilleur court métrage d’animation.

Le GALA ARTISANS QUÉBEC CINÉMA animé par Pier-Luc Funk et Léane Labrèche-Dor sera diffusé en direct du Studio 42 de la Maison de Radio-Canada le mardi 29 mai, à 19 h sur ICI ARTV et sur Radio-Canada.ca. L’événement sera rediffusé le dimanche 3 juin à 18 h sur ICI ARTV.

Animé par Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, le GALA QUÉBEC CINÉMA sera présenté en direct du Studio 42 de la Maison de Radio-Canada le dimanche 3 juin, à 20 h. Herby Moreau et Claudine Prévost animeront le Tapis rouge qui précédera le Gala, afin de partager l’ambiance fébrile qui entourera cette soirée. Le public est donc convié dès 19 h 30 sur ICI Radio-Canada Télé et Radio-Canada.ca pour ne rien manquer de cette grande fête du cinéma d’ici! Le GALA QUÉBEC CINÉMA sera rediffusé sur TV5Monde dans tous les pays affiliés, touchant ainsi un immense public ici et ailleurs.

Herby Moreau et Claudine Prévost seront de retour pour animer l’émission spéciale d’Après-Gala qui suivra sur ICI ARTV et sur ICI Radio-Canada Télé après le Téléjournal.

Le GALA ARTISANS QUÉBEC CINÉMA et le GALA QUÉBEC CINÉMA sont une coproduction de Radio-Canada et de Québec Cinéma, représenté par Fair Play.

Pour ne rien manquer du Gala Artisans Québec Cinéma et du Gala Québec Cinéma : #GalaCinéma

Facebook | Twitter | Instagram | Vimeo | YouTube | quebeccinema.ca

DE PRÉCIEUSES COLLABORATIONS
Québec Cinéma remercie chaleureusement les commanditaires et partenaires principaux du Gala Québec Cinéma 2018 : Radio-Canada, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Ministère de la Culture et des Communications, Téléfilm Canada, le Fonds des talents, le Fonds Québecor et MELS. Merci aussi au Saint-Sulpice Hôtel Montréal, à Annexe Communications | LaBase, CTVM.info et Qui fait Quoi. Québec Cinéma tient également à remercier les associations professionnelles membres du CRP pour leur soutien indéfectible.

À PROPOS DE QUÉBEC CINÉMA
Québec Cinéma a pour mission de promouvoir le cinéma québécois, ses artistes, artisans et professionnels et de contribuer au développement de notre cinématographie nationale. L’accès aux œuvres, l’éducation et la sensibilisation sont également au cœur des préoccupations de l’organisme qui offre une riche programmation scolaire avec le Lab Québec Cinéma. L’organisme est le producteur des trois plus grandes vitrines pour le cinéma québécois, les Rendez-vous, la Tournée et le Gala Québec Cinéma, rejoignant annuellement plus d’un million et demi de personnes ici et ailleurs dans le monde.

Revenir en haut