L’HOMME QUE L’ON N’ATTENDAIT PAS, Jean Chrétien se raconte EN PRIMEUR À 1001 VIES

Mardi 15 mai 2018 – Le « p’tit gars de Shawinigan » qui arrive jeune député à Ottawa avec une connaissance rudimentaire de l’anglais n’a jamais cessé de surprendre ceux qui le sous-estimaient pour mener une des plus brillantes carrières politiques de l’histoire du Canada. Dans L’HOMME QUE L’ON N’ATTENDAIT PAS, Jean Chrétien se révèle de manière intimiste et authentique; il revit son parcours de quarante ans de vie politique marquée entre autres par les référendums, la guerre en Irak, le rapatriement de la constitution et la charte des droits et libertés. Ce documentaire est présenté en primeur en deux parties dans le cadre de 1001 VIES, les samedis 2 et 9 juin à 19 h sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ.

1re partie : 2 juin à 19 h
Dans la première émission, il évoque ses origines familiales et notamment la passion de son père pour la politique, la rencontre avec Aline, la femme de sa vie, et sa première campagne électorale où, contre toute attente, il défait un créditiste porté par la popularité du tribun Réal Caouette. Les dates marquantes sont : 1963. il fait son entrée au parlement; 1965, il devient tour à tour secrétaire parlementaire du premier ministre Lester B. Pearson et secrétaire parlementaire du ministre des Finances Mitchell Sharp où il se familiarise avec tous les rouages de la politique économique; 1967, il accède au cabinet et devient ministre des Affaires indiennes en 1968; 1977, où il devient le premier francophone à devenir ministre des Finances du Canada, mais a à affronter une crise économique; 1980 où il joue un rôle important dans la victoire du Non au Référendum sur la souveraineté du Québec, puis son rôle prépondérant dans le rapatriement de la Constitution et l’adoption de la Charte canadienne des droits en tant que ministre de la Justice. La première émission se termine sur sa courte défaite à la chefferie de son parti en 1984 contre le favori John Turner qui était donné comme largement gagnant au début de la course.

2e partie : 9 juin à 19 h
La deuxième émission s’articule essentiellement autour de ses deux mandats comme premier ministre. En 1990, il devient chef du Parti libéral du Canada, mais on retient aussi son opposition aux accords du Lac Meech que d’aucuns lui reprocheront durablement. En 1993, il écrase le gouvernement conservateur sortant qui ne s’aide pas en mettant en ondes une publicité se moquant de son léger handicap; cette publicité sera vite retirée, mais le mal était fait. En 1994, il pilote une importante mission commerciale en Chine, mais doit aussi procéder à des compressions budgétaires draconiennes pour redresser les finances de l’État. L’année 1995 est aussi celle du deuxième référendum sur la souveraineté au Québec. On lui fait comprendre qu’en vertu de son impopularité chez une part importante de la population, il doit se tenir loin de la mêlée. Un moment difficile. Suite à la courte victoire de 1995, il fait adopter la Loi sur la clarté en 1999. C’est dans ce contexte qu’est lancé le programme des commandites qu’il commente selon sa perspective. Son troisième mandat, dans les années 2000, confirme son statut d’homme d’État à l’échelle internationale. Les années qui passent ont confirmé la justesse de son refus d’envoyer des troupes canadiennes lors de la seconde invasion de l’Irak. Une décision d’un grand courage prise en dépit de pressions considérables.

Ses frères Michel et Raymond ainsi que son épouse Aline, des proches collaborateurs au fil de sa carrière, l’analyste politique Chantal Hébert et des politiciens comme Marc Lalonde, Roy McMurtry, Roy Romanow, Jean Charest, Sheila Copps, John Manley et Stéphane Dion témoignent. Mais c’est d’abord et avant tout Jean Chrétien lui-même qui confie le sens qu’il donne aux grands moments de sa carrière et les sentiments qui l’animaient dans les moments de gloire ou de tourmente.

Des années 60 aux années 2000, la carrière de Jean Chrétien se confond avec les événements marquants de l’histoire du Canada et du Québec, L’HOMME QUE L’ON N’ATTENDAIT PAS nous permet de partager son regard privilégié à 1001 VIES, les samedis 2 et 9 juin à 19 h sur ICI RADIO-CANADA TÉLÉ et en rattrapage sur ICI TOU.TV.

Entrevues : Bernard Derome
Réalisation : François Fayad et Nicolas Fransolet
Producteur : Alex Sliman
Production : La cité de l’énergie
Réalisateur-coordonnateur (1001 vies) : Georges Amar

Revenir en haut